Nous fêterons la St Michel

Fri, Aug 31, 2018

Read in 4 minutes

Nous voici à présent en automne, saison qui dit-on en médecine chinoise, nous fait travailler sur les émotions de tristesse, de mélancolie, etc.

Nous fêterons la St Michel

Nous voici à présent en automne, saison qui dit-on en médecine chinoise, nous fait travailler sur les émotions de tristesse, de mélancolie, etc.

Ici, à Grenoble, les feuilles ne sont pas encore ni rousses ni tombées, tout est encore bien vert, le temps se remet à être relativement clément (c’est l’été indien), et pourtant l’on peut percevoir que l’énergie de l’automne est à l’oeuvre, c’est aussi comme disait Steiner l’heure d’un retour à soi, d’une intériorisation plus profonde.

Et, bientôt, nous fêterons la St Michel, avec l’image du combat de l’ange terrassant le dragon, symbole de nos combats intérieurs.

Une histoire que j’adorais d’ailleurs raconter aux enfants…

En parlant de contes, j’ai reçu le dernier Fanette et Filipin et décidément, j’adore !

Quand j’étais rédactrice en chef de Grandir Autrement, je rêvais de créer un magazine pour enfants. Il y a eu Coccinelle, que j’ai bien aimé, puis d’autres. Mais quand j’ai découvert Graindor et Mirlidor, dont la parution de nouveaux numéros s’était déjà arrêté, je me suis dit que c’était exactement que j’aurais aimé faire. Mais je n’en avais pas le temps, de toute manière !

Eh bien voilà, l’équipe de Fanette et Filipin l’ont fait et c’est bien mieux que ce que j’aurais pu faire ! Et encore mieux, selon moi, que Graindor et Mirlidor. D’une part, le journal s’adresse aux enfants de tous âges, avec des propositions pour les différentes tranches d’âge. D’autre part, les activités proposées sont simples et tout de même inspirées par la saison et la pédagogie Steiner. Et les illustrations sont superbes !

Au programme de ce numéro : comment fabriquer sa lanterne, et un joli conte autour de ça, des jeux (différences, etc.), fabriquer un mobile pour l’automne, fabriquer un superbe écureuil en feutrine, un jeu à jouer avec des dés, la légende de St Georges (et du dragon), dessin de formes, conte autour de la vie d’un « saint » (en lien avec les animaux), recettes, voyage en Inde, autres histoires, et cahier des parents !

On parle du numéro 1 ici (avec pas mal de photos), mais le numéro 2 est encore plus beau.

Et, toujours en parlant de dragon, Mehdi a adoré son smoothie qui contenait un peu de fruit du dragon (et qui lui donnait une couleur fort caractéristique !) : il s’est dit que ça le rendrait fort comme un dragon (c’est pas faux !)… C’est pas un beau sourire ?

Il y a dix jours, j’ai fait une formation aux « Bars » (voir par exemple ici). Il faut dire que l’on m’avait offert un soin gratuitement et que c’était la première fois de ma vie que je m’endormais dans une séance de quoi que ce soit !

Christophe continue ses expérimentations autour de la lactofermentation et cette fois-ci, il s’essayait aux « fromages » végétaux. Oh la la, son fromage nature aux noix de cajou avait carrément un goût de Picodon (fromage de chèvre)…

De mon côté, j’ai testé un essai de soupe crue aux pois chiches, dans l’idée que ça ressemble aux fameuses soupes de Constantine, en Algérie. Ce n’était pas aussi délicieux que ces dernières, mais néanmoins très bon ! Je re-essaierai, ne serait-ce que pour pouvoir en donner une recette (car j’ai pas mal oublié, désolée)…

Les légumes que Christophe a récolté dans son jardin, la semaine dernière, en Alsace.

Promenade en Alsace : l’Alsace, c’est aussi ça…

Des gâteaux énormes (j’ai même vu un gâteau en chocolat en cube 20 x 20 x 20 cm !), des bretzels, kougloffs et pâtisseries à gogo, de la charcuterie, du gluten : du lourd quoi !

Mais c’est aussi ça :

Puis, rentrée chez moi, j’ai participé hier à un petit pélerinage à Notre Dame de la Salette.

Ah, prendre de la hauteur et se trouver au-dessus des nuages…

Pour la première fois de ma vie, j’ai participé à un sacrement de la réconciliation (confession). J’avoue que j’essayais d’être ouverte mais, même si j’ai voulu « tester », j’avais encore des a priori et me demandais ce que cela pourrait m’apporter. J’ai néanmoins été touchée par la chaleur, la douceur mais aussi la sagesse de l’homme qui m’a reçu : certaines choses qu’il m’a dites auraient pu sortir tout droit du livre Le pouvoir de l’instant présent d’Eckart Tolle, par exemple ! Mais aussi, j’ai senti, au niveau énergétique, que des choses opéraient et ce, avant même l’imposition des mains.

Il me conseilla également d’écouter cette musique reprenant un poème de Thérèse de Lisieux :

J’ai aussi encore été fort agréablement surprise par l’ouverture de l’évêque de notre diocèse et par ses initiatives en faveur d’actions et de partages plus proches de chacun.

Cela fut dans tous les cas une journée très forte, marquée par la présence de l’amour et de la grâce.

Bel automne à vous tous et belle fête de St Michel si vous la célébrez. Et merci à tous ceux et celles qui m’ont envoyé des messages de soutien suite à mon dernier post.